NETFLIX, pour ou contre ?

netfl

Le phénomène américain Netflix a débarqué en France il y a quelques mois. Il propose un service en flux continu sur internet pour regarder des séries et des films. Le sujet a fait les choux gras des médias et a été annoncé comme une révolution. Depuis, les articles de pour et contre fleurissent sur les réseaux sociaux/journaux/sites internet.

Ici, je donne mon avis et livre ma version non censurée (oui, on va parler de choses illégales héhé) !


POUR.

D’abord, Netflix n’a pas à rougir de ses séries.Tu n’as pas vu Breaking Bad ? Tu as vaguement entendu parler de How I met Your Mother et de Orange is the New Black ? Empare-toi de ta carte bleue et créé-toi un compte Netflix sur le champ !

On ne va pas se mentir, pour suivre nos séries US préférées, on va souvent les chercher illégalement dans les méandres de la toile (tu sais, le streaming). Mais voilà, la qualité est médiocre, les sous-titres (quand il y en a) sont approximatifs, les hébergeurs des vidéos buguent… Bref, cela peut en rebuter plus d’un.

Avec Netflix, tu peux t’enfiler une saison de Gossip Girl sans t’embêter à chercher l’épisode 7 qui est devenu un « lien mort ». Netflix te charge tes épisodes en douceur, il te prévient dès le générique que le prochain va être chargé dans 5, 4, 3, 2, 1… C’est fluide, c’est beau et tu te sens choyer quand il te propose des séries qui peuvent te plaire.

Bojack Horseman, produit par Netflix et série hilarante.

Bojack Horseman, série hilarante produite par Netflix.

Autre chose appréciable, les films cultes, que tu cherches inlassablement en VOSTfr en vain sur le net, sont là.

Le choix est tout aussi sympathique pour les documentaires et permet d’en découvrir un large échantillon. Tu as toujours voulu tout savoir sur l’histoire de Pixar ? Ou sur JFK ? Ou sur les Suricates ? Tu veux revoir la trilogie Apocalypse sur les guerres mondiales ? Netflix te les sert sur un plateau.

Documentaire sur la protection des gorilles produit par Netflix et conseillé par Leo DiCaprio.

Documentaire sur la protection des gorilles produit par Netflix et conseillé par Leo DiCaprio.


CONTRE.

Mais tout n’est pas si rose malheureusement…

On ne le répétera pas assez, le catalogue français fait pâle figure à côté du catalogue américain. La liste de propositions de films est pauvre et paraît même triste : au milieu d’une dizaine de films étrangers récents, on trouve une vingtaine de films français datant des années 80-90… Pas très moderne tout ça.

Cela ne justifie pas de payer presque 8 euros par mois (pour la première offre) pour avoir accès à un catalogue de cet acabit. Alors oui, des « nouveautés » débarquent régulièrement sur Netflix mais en définitive, si tu souhaites une révolution, le géant américain n’en est pas une.

Je conseille d’attendre quelques mois (quelques années ?!) que Netflix France se développe et nous propose une plus belle offre de films et de séries.

Publicités

True Detective.

Le duo gagnant de TD

Le duo gagnant de TD

En début d’année 2014, alors que la liste des nouvelles séries américaines a été diffusée sur le net, une d’entre elles a fait plus de bruit que les autres. Il s’agit de True Detective, programmé sur HBO, chaîne qui se présente maintenant comme un gage de qualité (le superbe Band of Brothers au début des années 2000, et récemment le carton international Games of Thrones).

La première saison de True Detective a été créée et écrite par Nic Pizzolatto, un seul auteur, ce qui permet une continuité intéressante dans l’intrigue et évite les changements de ton. Elle contient 8 épisodes qui forment une histoire autour de deux flics, au fin fond de la Louisiane. La série étant une anthologie, la saison 2 ne suivra pas ni la même intrigue ni les mêmes personnages.

C'est une position équivoque ça, mon bon monsieur...

C’est une position équivoque ça, mon bon monsieur…

Le pitch.

True Detective commence en 1995, et narre l’enquête de deux inspecteurs de la Louisiana State Police, Rust Cohle et Martin Hart. Ils se retrouvent à former une équipe alors qu’ils ne se connaissent pas et semblent très opposés, autant dans leurs vies que dans leurs idées. Ils sont chargés de résoudre le meurtre d’une jeune femme dont le corps a été retrouvé coiffé de bois de cerfs et tatoué de dessins sataniques. L’action autour de cette enquête est en fait racontée par les deux protagonistes lors d’interrogatoires, alors qu’ils ont quitté la police. En effet, ils sont contactés en 2012 par deux autres inspecteurs qui se retrouvent face à un meurtre similaire.

Malgré un titre ordinaire et une histoire d’enquête qui semble déjà vue au premier abord, True Detective a reçu un accueil critique très positif, tant pour la qualité du scénario et de la réalisation que celle du jeu des acteurs.

Ça a pris du bide et de la moustache avec le temps !

Ça a pris du bide et de la moustache avec le temps !

Pourquoi c’est génial ?

  • L’ambiance est particulière : le mystérieux bayou de la Louisiane, les monologues cyniques de Rust et l’image patinée n’y sont pas pour rien.
  • L’enquête n’est qu’un prétexte pour nous faire découvrir des personnages profonds, avec des failles et des caractères différents, et surtout un duo génial à sonder au fil des épisodes.
  • Les acteurs principaux McConaughey et Harrelson sont d’une justesse incroyable. Rejoints par une Michelle Monaghan parfaite en femme blessée.
  • Mais ce talent de McConaughey, mais OMG ! Ne m’étant jamais intéressée à sa récente ancienne carrière de minet de comédie américaine, je dois dire que ma plus belle découverte de True Detective, c’est lui. DU TALENT.
Un Matthew, un marcel, du cambouis, je ne réponds plus de rien.

Un Matthew, un marcel, du cambouis, je ne réponds plus de rien.

Un dialogue :

« Marty – You still see things ever?
Rust – It never stops not really. What happened to my head is not something that gets better. »

Broadchurch.

Depuis deux semaines, France 2 diffuse la série britannique Broadchurch à raison de trois épisodes tous les lundis. Sachant qu’il n’y a que 8 épisodes pour la saison 1, vous n’aurez sûrement pas le temps de les rattraper. Néanmoins, saluons la démarche de France 2 car il est malheureusement rare de voir nos chaînes françaises diffuser de petites perles inconnues du grand public.

Les falaises, la plage, la mer... Zones de crime à passer au crible

Les falaises, la plage, la mer… Zones de crime à passer au crible

Alertée par les publicités de présentation sur la chaîne, je me suis procuré la série par des voies obscures sur le non moins obscur Internet. Après avoir visionné les 8 épisodes avec enthousiasme, me voici à même de vous en faire un compte-rendu.

Broadchurch est porté par David Tennant, un acteur connu pour son rôle dans Doctor Who, ou pour les moins adeptes de séries, il a également joué Barty Croupton Junior dans Harry Potter et la Coupe de Feu. Oui, c’était lui le fou prenant la place de Maugrey Fol Œil et sortant toujours sa langue dans une grimace dérangeante. Les bases sont posées. David Tennant joue le rôle d’Alec Hardy, un commissaire de police un peu étrange qui débarque dans la petite ville côtière de Broadchurch pour enquêter sur le meurtre d’un enfant de 11 ans, Danny Latimer. Il se retrouve à faire équipe avec la détective Ellie Miller qui est également la mère du meilleur ami de Danny.

Alec Hardy et Ellie Miller, pour vous servir

Alec Hardy et Ellie Miller, pour vous servir

A la manière d’un étranger, le spectateur débarque dans la petite ville où tout le monde se connaît, tout comme notre bon commissaire Hardy. Les regards se font suspects, les habitants se dévisagent. Mais qui donc a pu faire quelque chose d’aussi terrible ? Tuer un enfant, c’est laisser sa famille dans une incompréhension et une tristesse infinies. Là est aussi la qualité de la série, on assiste au deuil des Latimer avec réalisme et intensité. Les acteurs donnent une dimension si réelle à cette histoire que nous sommes transportés à Broadchurch avec eux.

Papa Latimer et Maman Latimer, pas très heureux

Papa Latimer et Maman Latimer, pas très heureux

Les 8 épisodes permettent à l’enquête de s’installer. Le temps est donné aux personnages pour se montrer sous un jour différent et ainsi nous permettre de les voir chacun en position du suspect. On donne aussi du temps au duo d’Hardy et Miller pour sonder la population mais aussi de commettre des erreurs. A l’époque de la déclinaison de séries policières rôdées comme les Experts qui développe la recherche du meurtrier en un épisode, il est très intéressant d’assister à une enquête à échelle humaine.

Mais qui c'est qu'a tué, à la fin là ?!

Mais qui c’est qu’a tué, à la fin là ?!

De plus, en marge de l’enquête, on assiste au travail des journalistes de la ville mais également du traitement de l’information par des journaux nationaux. Il est toujours intéressant de développer cet aspect de notre société.

Enfin, si vous avez un petit cœur tout mou qui gère mal l’émotion, faites attention à vous. Par bien des aspects, Broadchurch vous titille les tripes. Entre le deuil de la famille du garçon (mention spéciale pour Beth, la maman, qui m’a emmené dans son désarroi avec force et douleur), le suspense de l’enquête bien sûr, mais aussi l’aversion ressentie envers certains personnages, vous ne pourrez pas rester insensible à cette série venue d’outre-manche.

 Citation de Beth :

« How could you not know ? »

New girl.

new-girl-620x0-1

Les USA sont d’excellents fournisseurs de séries comiques de qualité. New girl en fait partie : c’est une sitcom complètement déjantée avec dans le rôle principal, Zooey Deschanel (actrice dans 500 days in summer, notamment). Elle EST la série. En effet, cette fille est connue pour ses extravagances et son côté loufoque notamment dans son groupe de musique She&Him. Ainsi, dans New girl elle met son grain de folie au service du personnage à tel point qu’on ne saurait les différencier.

La trame de l’histoire n’est pas bien épaisse ; la jeune femme vient de se faire larguer par son loser de copain et emménage dans un appartement avec trois colocs masculins. Ok, vous pensez voir le truc venir du type « Feux de l’Amour », à la limite du carré amoureux. Eh bien non ! Là est tout le talent des scénaristes, ils utilisent une base vieille comme le monde et la mélange à des personnages totalement barrés. Les dialogues sont savoureux de folie et les scènes souvent à la limite du burlesque.

new-girl-opening

Peut être n’êtes-vous pas convaincu, vous avez le droit ! Mais je tente une dernière chose : à la manière de How I met your mother qui vaut le coup d’être vu (même par le plus réticent d’entre nous) au moins pour Barney Stinson, ici c’est clairement pour le personnage de Schmidt que vous devez vous planter devant un épisode juste une fois (ils ne durent que 20 minutes, ce serait dommage de s’en priver). Schmidt est un hybride de Barney et d’un mec obsessionnel pas à l’aise dans ses baskets laissant paraître le contraire. Ses répliques méritent de figurer comme références dans les meilleures soirées de votre vie ! Nick a son bagage de folie également, il est très attachant, sans oublier Winston qui est la cerise sur ce gâteau délirant.

schmidt

Il faut prendre cette sitcom juste pour ce qu’elle est : un programme qui ne se prend pas au sérieux, qui fait rire et passer un très bon moment.

Cette série a un charme indéniable alors lancez-vous dans ses trois saisons, si ce n’est pas déjà fait !

Citation de Schmidt :

« Winston, you’ve been staring at this girl for 5 minutes. Please tell me you’re checking her out, otherwise you’re a serial killer, which would explain a lot. »

Suits, avocats sur mesure.

suits

Suits est une série américaine créée en 2011 qui met en scène le quotidien des avocats dans un grand cabinet new-yorkais.

L’histoire en trois mots, c’est celle de Mike Ross, un jeune homme comme les autres, qui cherche à se trouver une place dans le monde professionnel. Mais ce qui le rend différent des autres, c’est son extraordinaire intelligence et surtout sa capacité à retenir toutes les informations qu’il lit. Un bon atout qui l’aide, par un jeu de hasard, à être pris comme assistant du grand avocat Harvey Specter (aussi connu pour ses victoires professionnels que pour son charme et son arrogance hors pairs). Cependant, Mike n’a pas de diplôme et, même si Harvey est au courant, la peur d’être découvert est toujours présente.

Par le bouche à oreilles, j’ai entendu de bons échos sur cette série, notamment par des étudiants en droit, ce qui a permis de me conforter dans l’idée que la série est crédible à ce niveau-là. Je ne vais rien vous cacher, le fait que Gabriel Macht (que j’ai adoré dans le film A love song for Bobby Long) incarne le rôle de Harvey Specter m’a aidé à m’attacher à la série. Je ne suis absolument pas objective quant à son talent d’acteur car je suis totalement sous son charme, alors chaque haussement de sourcils est pour moi parfait ! Non, plus sérieusement, c’est un bon acteur qui gagnerait à être connu.

Donna-Rachel-Jessica-Suits-USA

La série est également bien lôtie du côté féminin : les trois personnages de Donna, Rachel et Jessica sont joués par de magnifiques actrices au charisme évident. Alors oui, Suits est servi par un casting qui passe bien à l’image mais on y trouve également beaucoup d’humour, des scènes cocasses et des scènes d’émotion. Pour ma part, je ne vis qu’à travers Donna qui me fait tellement rire et à laquelle je me suis tout de suite identifiée (même si elle est rousse et pleine de classe, ce que je ne suis absolument pas). Sa relation avec Harvey est géniale et je n’attends qu’une chose, que cela aille plus loin ! (messieurs les scénaristes, si vous me lisez, faites quelque chose !). Louis Litt, « l’ennemi » de Harvey au cabinet, a également un rôle cartoonesque qui ravira les fans de personnages un peu fous.

J’admettrai peut être un seul bémol : je suis entrain de visionner la troisième saison et j’avoue me lasser un peu du langage juridique au point de laisser tomber pour comprendre certaines scènes. Se souvenir qu’untel les attaque en justice car machin a dit que… c’est un peu trop pour moi, surtout que le rythme est assez effréné.

Pour infos et pour ceux qui suivent Game of Thrones, il y a Michelle Fairley (Lady Catherine Stark) et Conleth Hill (Lord Varys) qui jouent des rôles récurrents dans la troisième saison. Assez étonnant de les voir dans des tailleurs et costards alors qu’on a en tête les costumes médiévaux de GoT !

Ainsi, je ne peux que vous conseillez de regarder cette série pour toutes les raisons énoncées mais je suis consciente qu’elle ne peut pas plaire à tout le monde, surtout sur la durée.

Citation de Louis Litt :

« I always pay my debts. I’m a Lannister » (référence à Game of Thrones).

suitsharvey